pluviometre de jardin
Conseils

Comment marche un pluviomètre ?

Le pluviomètre permet d’avoir une idée sur la quantité de pluie tombée au cours d’un temps donné sur une surface donnée. On arrive à avoir ces informations si facilement, mais on ne sait pas vraiment comment le pluviomètre fonctionne pour nous donner ces informations.

Réellement, comment fonctionne-t-il ?

Il existe plusieurs sortes de pluviomètres. Même s’ils ont tous le même principe de recueillement de l’eau, ils n’ont pas tous les mêmes manières de fonctionner. Nous allons donc prendre le cas de différents types de pluviomètre et savoir comment chacun d’eux fonctionne.

A consulter également : https://geeko.lesoir.be/2014/04/10/un-pluviometre-connecte-a-votre-pc-et-votre-smartphone/

Le pluviomètre à augets basculeurs ou encore pluviographe à augets basculeurs

Ce pluviomètre repose sur des appareils capables de prendre des mesures électroniques. Son fonctionnement est très simple. Le pluviomètre, sous forme rectangulaire (le plus souvent), comporte à son sommet un entonnoir pour recueillir l’eau de pluie. À l’intérieur du récipient rectangulaire se trouvent deux augets. Ces augets se présentent sous la forme de deux petits récipients qui basculent sous le poids de l’eau. Dès que l’un d’eux bascule, l’autre auget prend immédiatement la place. L’eau renversée par l’auget s’écoule vers le fond du récipient.

En général, tous les pluviomètres à augets n’ont pas les mêmes capacités. Pour avoir une idée sur la quantité d’eau tombée, les appareils connaissant la quantité d’eau qu’il faut à un auget pour se remplir, peuvent déterminer à la fin la hauteur de l’eau dans le récipient, en fonction du nombre de fois qu’un auget à basculé.

L’avantage de ce pluviomètre est sa capacité à se vider lui-même de l’eau. Il ne garde pas l’eau dans son réservoir puisque les données sont déjà prises.

Le pluviomètre avec le système Fisher

Ce pluviomètre, avant de le mettre en fonctionnement, on verse un peu d’huile dans le fond pour que l’eau ne puisse être évaporée après la pluie. Avec ce pluviomètre, il y a un flacon qui reçoit la pluie. Ce flacon est placé sur une balance ensuite et on consigne le poids de l’eau tombé dans le flacon. On déduit certainement le poids de l’huile dans le flacon.

Pour accéder à un comparatif : cliquez là

Le pluviomètre standard

Le pluviomètre standard, c’est celui-là qui est utilisé pour sa simplicité de fonctionnement. Il se présente déjà comme tout autre pluviomètre avec un entonnoir et un cylindre de recueillement gradué. Après la pluie, il faut tout simplement lire la quantité d’eau qui est tombée. Ce pluviomètre n’a pas un système de fonctionnement complexe, il lui suffit juste de recueillir l’eau.

Dossier maison : Que préférer entre blender ou un mixeur plongeant  ?

Le pluviomètre passif de type Hellmann gradué

Ce pluviomètre spécial est doté d’un croisillon encore appelé Croix de neige placé sur la partie supérieure et permet d’éviter les pertes d’eau de pluie pendant qu’elle tombe dans le pluviomètre. Le pluviomètre ici, capte et conserve l’eau de pluie dans la partie inférieure. Il suffit donc après, grâce à l’éprouvette contenue dans le pluviomètre, de lire la quantité d’eau recueillie en litre. La hauteur de la précipitation quant à elle est mesurée au dixième de millimètre.

Le fonctionnement d’un pluviomètre dépend du type que vous avez en face de vous. Cependant, l’un ou l’autre, ils ont tous le même but. Recenser la quantité d’eau de pluie tombée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *